Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

PNM : Lescar mouche les toads

Après trois semaines sans compétition, l’équipe une masculine se déplaçait le samedi 11 novembre à Lescar, dans la banlieue de Pau, pour affronter une équipe invaincue. Une défaite encourageante trois sets à un (25-22 18-25 20-25 24-26) en 1h56.

En ce samedi férié, froid et pluvieux, Gwen devait partir à Lescar en short. Ce n’est pas la saison mais l’infirmerie qui ne désemplie pas oblige le coach à partir avec un effectif réduit. On retrouve le minibus au grand bonheur de nos trois fidèles supportrices faisant le déplacement (Audrey, Chloé et Léa). Après une arrivée tardive et une chauffe réduite le match peut commencer contre une équipe de Lescar très concentrée pour le moment.

Les brugeais présenteront le même six de départ pour les quatre sets, à savoir : Arnaud – Christophe – Olivier – Guillaume – Flo – Stéphane – Jean (Libéro).

Un premier set où les deux équipes se jaugent, chacun prend ses repères, essaye de développer son jeu sur un rythme de sénateur. Jusqu’à 20-20 personne ne semble capable de plier le set. Mais les Brugeais sauront appliquer les consignes de bloc donné au deuxième temps mort technique, notamment Flo, titulaire pour la première fois cette saison en poste 4, qui conclue ce premier set (22-25).

Pour la seconde manche le coach de Lescar change son dispositif, son capitaine quitte le centre pour glisser à l’aile et cela va payer. Malgré un début de set accroché, les brugeais vont craquer en réception, le pointu des locaux enchainant six services pour donner de l’air à son équipe (11-5). Un retard conséquent, malgré un bon passage de Guillaume qui enchaine trois mises en jeu. Les Brugeais ne recolleront jamais au score et s’inclinent (25-18).

Le troisième set reste serré jusqu’au premier temps mort technique. Bruges se bat de plus en plus en défense, notamment Jeannot le régional de l’étape. Mais c’était sans compter sur l’arrivée au service du pointu adverse. Malgré du déchet à l’attaque quand les brugeais ont su adapter le système bloc/défense, il réalise une nouvelle une série au service (cinq point). Les brugeais sont en difficulté pour finir les points, les passages au centre sont délicats pour Olivier et Stéphane. Lescar remporte le set 25-20.

Lors du quatrième set le scénario est le même. Mais cette fois le pointu sera éteint par une réception qui s’améliore. Les Brugeais font la course en tète. Arnaud simplifie et aère son jeu pour permettre à ses attaquants de finir les points. Chris par ses quelques grandes envolés réussit à faire sortir de leurs gonds les joueurs de Lescar. A noter une belle rentrée de Benjamin au service sur Olivier, réussissant deux services et deux défenses. Gaétan est lui resté sur le banc mais encourage ses partenaires et croit au tie-break. Les locaux s’agacent d’être menés, et débordent d’énergie quand ils marquent un point. L’arbitre sanctionne alors leur attaquant d’un carton rouge pour une célébration face au filet. Les Brugeais ont alors deux balles sets. Mais les locaux ne se laissent pas faire. Lescar ferme le jeu et empêche les brugeais de marquer le moindre point, le match se termine après une belle remontée de Lescar (26-24) après 35min de jeu.

On ne pouvait pas finir cet article sans parler de la fin de la soirée. La soirée se terminera dans un diner américain 70’s, les quatorze brugeais partageant un moment de convivialité sans que le volley en soit la discussion principale.

Il est alors environ 0h30 quand les girondins décident de quitter la banlieue de Pau. Flo au volant d’une voiture et Cricri toujours fidèle au minibus et à la programmation musicale de Chloé puis Audrey. Vers 2h le minibus reçoit un appel de la voiture ouvreuse pour annoncer un véhicule arrêté sur la voie de gauche de l’autoroute. Plus de vingt minutes après et malgré le signalement des collègues la voiture est toujours présente sur la voie de gauche à  l’arrivée du minibus.

Les brugeais décident de se garer, et après une seconde de réflexion Cricri, l’infirmier de la bande et Guigui, l’intrépide décident d’éclaircir cette situation dans la nuit noire. De la connerie ou de l’héroïsme, à vous de choisir. Les deux compères découvrent alors un homme inconscient dans sa voiture, tous feux éteint, sur la voie de gauche de l’autoroute, Cricri sera crédité d’un « Il est mort ! ». Après avoir réveillé le bonhomme qui avait décidé de faire sa nuit sur la voie de gauche de l’autoroute,  quelques tentatives inefficaces de déplacer sa voiture, quelques insultes, et un redémarrage, Cricri et Guigui regagnent le minibus et retrouvent Chloé qui elle avait appelé quatre fois la dame de la borne de l’autoroute. Le patrouilleur arrivera enfin et prendra le relais pour sécuriser la zone en attente de la gendarmerie, il nous remerciera et nous dira « Mais il est arraché le gars !».

 

B.W à Lescar le 11.11.2017

Dans cet article